top of page

Hypnose en accompagnement des fins de vie :

Face à l'annonce ou à l'approche de la mort, on peut se sentir désemparé et éprouver divers sentiments tels que colère, tristesse, angoisse, impuissance, dépendance, sentiment d'abandon, détresse. L'hypnose en travaillant directement en lien avec l'inconscient peut apporter une aide complémentaire aux soins tant pour les proches, que pour la personne en fin de vie.



En quoi l'hypnose est-elle utile en soins palliatifs ?


En complément des approches médicales, l’hypnose permet :


1. D'apporter un soulagement de la douleur et des symptômes associés à la fin de vie.

Par détournement de l'attention, par relâchement, par modulation du ressenti, etc.

Par la prise en compte des différents aspects de la douleur, tant émotionnels, que temporels et liés aux symptômes en eux-mêmes.


2. L'hypnose aide à retrouver du bien-être par :


- ancrage de ressources zen calmantes et apaisantes en évoquant par la pensée un lieu où la personne se sent en sécurité.

- pratique de la relaxation sous hypnose.

- entraînement à l'auto-hypnose.

- rappel de souvenirs agréables.

3. L'hypnose aide à soulager la souffrance psychologique :

  • en diminuant l'anxiété,

  • en mettant à distance les peurs, les angoisses, la colère, le sentiment d'impuissance,

  • en apportant de l'apaisement dans les derniers moments de vie.

4. L'hypnose aide à retrouver un certain contrôle de ses conditions de vie, en donnant au patient un rôle actif, par contraste avec le rôle passif de consommateur de soins ou de médicaments.


5. L'hypnose aide à travailler sur l'acceptation quand il n'y a plus rien à faire au niveau curatif, et en proposant des défis à relever :

  • pour soi,

  • ou vis-à-vis des autres (besoin de réconciliation, de pardon, de laisser une empreinte, de faire un dernier cadeau).

6. Enfin l'hypnose est un soutien précieux pour les proches et les aidants.


Quelles sont les limites de l'hypnose dans l'accompagnement des fins de vie ?


L'hypnose ne sera pas efficace sans investissement sincère du sujet dans le processus.

L'hypnose n’agira pas 'malgré le sujet'.


L'hypnose requiert un lien de confiance entre le thérapeute et le sujet.

Ce n'est pas parce que ça n’a pas fonctionné un jour précis, avec un.e hypnothérapeute donné.e que l'hypnose ne 'marche pas '.

L'état d'hypnose s'apprend, et la confiance se gagne.


Venir me consulter ne remplace en aucun cas un suivi par des professionnels de santé.

Je ne prescris pas de médicaments et ne pose pas de diagnostic médical ou psychologique.


En savoir plus sur l'utilisation de l'hypnose pour le deuil (lien)

En savoir plus sur l'utilisation de l'hypnose pour la douleur. (lien)

Comments


bottom of page